La paille et la poutre

A propos des questions de pédophilie dans l'Église...

Ce billet veut reprendre le titre bien évocateur de l'éditorial publié par Béatrice Delvaux dans le journal Le Soir du 2 septembre. koekelbergCe titre fait allusion aux paroles  - assez fermes - de l'évangile... - (Mt 7, 3-5 ) « Qu'as-tu à regarder la paille dans l'oeil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton oeil, tu ne la remarques pas ? Comment vas-tu dire à ton frère : "Laisse moi retirer la paille de ton oeil', alors qu'il y a une poutre dans ton oeil à toi ? Esprit faux ! Enlève d'abord la poutre de ton oeil, alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l'oeil de ton frère ». Béatrice Delvaux ne dit pas pourquoi a-t-elle choisi ce titre, mais elle le laisse deviner... Je voudrais, dans ce billet, poser la question : mais où est la paille et où est la poutre ?    

Lire la suite : La paille et la poutre

un jour spécial...

Aujourd'hui c'est un jour spécial pour moi.fleurs-lln

Cela fait un démi siècle que mes yeux se sont ouverts à la Vie. Je l'aime beaucoup ma vie. Elle n'est pas comme je l'avais imaginée, elle est traversée pas des blessures profondes, elle connaît la souffrance, mais elle est remplie de sens et comblée par des cadeaux merveilleux: mes parents, mes enfants, mon conjoint, mes amis...

Mais le cadeau le plus beau que j'ai reçu dans ma vie est le don de la foi: pouvoir reconnaître que Dieu existe, le rencontrer, l'aimer, avoir une relation intime avec Lui comme avec une personne vivante. Pouvoir goûter à la bonté de son Église, le lieu où il continue à vivre, présent parmi nous...

Cela, je l'ai reçu en cadeau, je ne l'ai pas mérité, mais la foi comble ma vie de sens et de joie.

Et je voudrais partager ce cadeau, et la joie qui lui est associée...

Alors, si quelqu'un veut me souhaiter bon anniversaire... aujourd'hui,  je l'invite à répéter avec moi cette prière qui a été composée par l'un des saints de ma terre natale, saint François d'Assise.

Lire la suite : un jour spécial...

Le cardinal Bertone, la pédophilie, les médias : "contra factum non valet illatio"

chiesa-vallePoJe suis désolée de revenir encore sur ce thème ... mais l'actualité - et la vérité - l'imposent.

Beaucoup de choses se sont agitées en moi hier, en lisant la presse, le comble a été atteint à la lecture de l'article de Marc Metdepenningen, La vie sexuelle des prêtres s'impose au Vatican. Je trouve cet article indigne d'un journal sérieux comme Le Soir. Le forum qui en a suivi montre d'ailleurs quelle est la « teneur culturelle » de l'article... En tant que lectrice du journal, j'en suis écœurée...

Alors, après la « communication » de Bertone à propos du présumé lien entre pédophilie et homosexualité, communication qui fait des vagues un peu partout dans les médias internationaux (et qui ne fut sans doute pas trop heureuse, il faut le reconnaître!!), je voudrais revenir sur mon propos de l'autre jour, emprunté à Aristote: on peut raisonner juste tout en concluant au faux... cela dépend des prémisse qu'on choisit au départ. Venons au faits...

Lire la suite : Le cardinal Bertone, la pédophilie, les médias : "contra factum non valet illatio"

Le scandale du mal

Quoi dire face aux événements de ces deux derniers jours?crucifix-saint-françois
La Belgique s'écroule, l'Église aussi...
Je suis sans paroles, comme vous qui me lisez sans doute.
C'est comme si je savais plus où poser les pieds... où est la terre, notre mère terre?
Il est vraiment difficile pour moi d'accueillir les nouvelles concernant de la démission de l'Évêque de Bruges... je me dis, comme l'a souligné l'évêque de Tournai, Mgr Harpigny, que cela est un cauchemar, et un mixte de colère, de dégoût, d'incrédulité envahit mon coeur. Comment cela a été possible?
En même temps je suis touchée par la réaction de tous dans cette histoire, y compris par celle de l'évêque démissionnaire. Leurs communiqués sont publiés sur le site des évêques de Belgique, ils méritent tous d'être lus. La justesse de chacun de mots qui ont été prononcés est déjà un baume sur le coeur et un signe précieux de la miséricorde de Dieu ainsi que de la vérité et de la bonté de l'Église, souillée comme elle est par ses propres pasteurs

Lire la suite : Le scandale du mal

"Tous les prêtres sont pédophiles"... un syllogisme parfait?

aristoteLes articles de presse de ces derniers jours me font très souvent penser à cette extraordinaire découverte que nous devons à Aristote (et qui se nomme entre autre « syllogisme »): il est possible de raisonner correctement tout en concluant le faux... Pour cela il suffit d'appliquer un raisonnement correct à des prémisses fausses... Même si la logique de l'argumentation est sans reproches, la conclusion n'est pas vraie pour autant..

A propos des prêtres, de la pédophilie, du célibat et de tout ce qui tourne autour de cela... j'ai l'impression que les médias nous ont mis devant un  bon exemple d'utilisation de cette "logique aristotélicienne".

Lire la suite : "Tous les prêtres sont pédophiles"... un syllogisme parfait?